Trois philosophies pour une meilleure vie

Publié par Dounia Mérazka - Vendredi 22 avril 2022 - 21:28
Couverture

Dounia signifie « la vie » en langue arabe. J’ai toujours trouvé que mon prénom avait une signification à la fois intrigante et allégorique.

Pour certains, la vie sur Terre est l’objet de jouissance trompeuse et éphémère; elle doit être vécue afin de se préparer à « l’au-delà ». Pour d’autres, par exemple, la question de savoir si la vie a un sens n’existe pas. Les définitions et les sens divergents, mais une chose est sûre, il y a bien un objectif majoritairement commun chez les êtres humains : la recherche d’une vie meilleure.

Cultiver l’optimisme permet à l’Homme d’acquérir trois catégories de bénéfices : le bien-être, la santé mentale et le fonctionnement psychologique. Je me suis donc inspirée de trois hommes ayant marqué l’histoire du développement personnel pour vous partager trois philosophies pour une meilleure vie.

La loi de Murphy

On vous a sûrement déjà dit que le positif attire le positif et le négatif attire le négatif. Pour ma part, plusieurs fois !

Un ingénieur américain a donné un nom à la malchance : la loi de Murphy. Cette loi, basée sur des expériences communes, se caractérise par un principe simple à comprendre : si quelque chose doit mal se finir, il y a de forte chose que cela arrive.

Afin d’y remédier dans votre quotidien, il vous suffit de commencer et terminer votre journée en ayant des pensées positives. Adopter un point de vue optimiste vous guidera naturellement vers des actions qui vous permettront d’agir en conséquence afin de prévoir des situations pouvant initialement être évitées. Je vous donne un exemple : vous n’êtes pas motivé à vous rendre à cet examen, vous décidez tout de même de rester optimiste et quittez votre demeure à l’avance afin d’avoir un moment pour étudier. La loi de Murphy s’explique donc comme étant une leçon vous rappelant l’importance de considérer toute possibilité afin d’éviter le pire.

La loi de Kidlin

« Si tu peux écrire clairement le problème, alors il est à moitié résolu ». Écrire nous permet de prendre du recul, parfois de se détendre, de faire des comparaisons et de réfléchir à une résolution d’un problème.

En visualisant la problématique sur papier, vous serez en mesure de non seulement comprendre le souci, mais aussi de réorganiser vos pensées. Ainsi, vous pourrez classer vos préoccupations, conséquences et solutions qui en résulteraient à une bonne voie. À la suite de cela, vous serez dans un état d’esprit proactif plutôt que réactif.

La loi de Parkinson

« Plus on a du temps pour la réalisation d’une tâche, plus on s’y attarde. » Monsieur Parkinson était un chercheur britannique ayant marqué le monde de l’administration par la mise en pratique d’une loi visant à définir une période de réalisation pertinente et adaptée qui garantit un travail de qualité dans un délai qui est optimal.

Cette règle vise donc à éviter des situations qui vous laissent utiliser trop de temps afin de faire une tâche sans pour autant avoir un bon résultat. La mise en pratique est simple, il vous suffit de lister les tâches que vous devez réaliser tout en leur attribuant le temps idéal avec des échéances plus restreintes pour les effectuer (effectuer son devoir en une soirée même si vous avez deux jours pour le faire). Elle me rappelle le principe fondamental de la Loi de Kidlin : mettre sur papier le problème et ensuite y établir une classification pour le résoudre.

À la suite à cela, développez un sentiment d’urgence et évitez toute procrastination. Au fil du temps, vous déploierez des stratégies qui vous permettront d’être plus efficace dans vos diverses obligations.

Je trouve cette loi fort intéressante, car elle s’applique facilement dans notre quotidien comme à l’école ou au travail, par exemple. De ce fait, définir un temps déterminé à chaque tâche vous permettra d’obtenir une meilleure gestion de vos journées et possiblement même d’y ajouter des activités.

Ces trois lois sont, pour ma part, des règles me permettant d’acquérir des bénéfices sur plusieurs sphères de ma vie. Que cela passe par l’importance de la pensée positive, de la résolution de problème ou de la gestion du temps, toutes ces actions ont pour but de me rendre heureuse et d’avoir une meilleure vie. En espérant qu'elles aient le même effet pour vous!

Michel

La loi du parkinson aide beaucoup pour les procrastinateur comme moi. A force de toujours reporter a demain parce qu’on crois qu’on a du temps. J’esseyerai de développer se sentiment d’urgence.

lun 25/04/2022 - 11:48 Permalien

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.