À la découverte de l'art du Vieux-Montréal

Publié par Dounia Mérazka - Dimanche 28 juin 2020 - 22:18

S’il y a bien une chose dont je suis heureuse d’avoir appris durant ce confinement, c’est bien le fait que nous ne sommes pas obligés de quitter le pays pour visiter et tomber amoureux d’un paysage, d’une ville ou simplement d’un lieu.

J’ai rarement eu l’occasion de me promener en ville et jouer à la touriste tout simplement par manque de temps, de motivation et surtout, parce que je croyais déjà assez bien connaitre ma ville.

Le Vieux-Montréal, un bagage artistique

Je travaille non loin du Vieux-Port, j’ai donc l’habitude de me promener entre les petites rues et les ruelles pour déguster un bon caffè crema ou simplement siroter une limonade froide non loin de la statue à la mémoire de Paul de Chomedey située en face de la magnifique paroisse Parishes. Cette fois, j’ai décidé de m’armer d’une bouteille d’eau et de crème solaire dans le désir de découvrir l’endroit durant un joli week-end ensoleillé.

Le Vieux-Montréal est reconnu pour son architecture datant de l’époque de la colonisation, de ses statues à l’effigie des grands personnages de l’histoire, de ses cafés et ses restaurants aux saveurs uniques provenant des quatre coins de la planète. On y retrouve aussi des musées, des festivals, des activités et des événements mondiaux.

Cette fois, c’est en plein cœur d’une ville en déconfinement, vide de touristes, de fêtes et d’ambiance que je me suis lancée vers une visite de boutiques d’œuvres d’art.

Des œuvres à en couper le souffle

En vous promenant dans les rues du Vieux-Montréal, vous tomberez sur au moins une boutique vendant des œuvres d'art. En réalité, il y en a tellement que je n’ai pas eu le temps de toutes les voir !

La plupart d’entre elles sont situées les unes à côté des autres et sont facilement reconnaissables. Non seulement les vendeurs étaient très gentils, accueillants et sympathiques, leur connaissance en matière d’art me laissait éblouie face à leur intérêt et leur passion pour leur travail. L’un d’entre eux m’avait dit qu’il était très heureux de voir des Montréalais visiter son magasin, qu’il n'avait l’habitude de voir généralement que des touristes.

Chaque tableau, statuette ou toute autre œuvre avait sa propre histoire. Certaines oeuvres étaient plus tristes que d’autres, mais elles dégageaient toutes un style unique et particulier. Il y en avait qui étaient immenses, d’autres très petites et certaines voir quasi inexistantes. Les prix me laissèrent très étonnée; le plus petit des tableaux valait 500$ et certaines œuvres pouvaient aller jusqu’à 20 000$ chacune!

En l’espace de quelques heures, j’ai eu la chance de visiter plusieurs galeries, dont celle de LeRoyer, Galerie Saint-Paul et la Galerie Bloom. Je dois admettre que la seule chose qui m’a le plus déçue, c’est bien l’infrastructure ainsi que le design intérieur des galeries. Elles sont presque toutes semblables si bien qu'on aurait cru entrer au même endroit à maintes reprises. Néanmoins, les œuvres diffèrent et c’est ce qui donne un sens unique à chacun des lieux. Les artistes sont majoritairement montréalais et ça, il y a de quoi en être fière!

Donc si vous cherchez une activité à faire ce week-end, je vous recommande fortement cette ruée aux œuvres d’arts dans le Vieux-Montréal : les amateurs de peintures en auront plein les yeux!

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.