Loi 21 sur la laïcité : agissons en société instruite

Publié par Oumaima Jamali - Samedi 13 juillet 2019 - 17:00

De nombreuses réglementations ont été établies dans certains pays concernant les signes religieux. Les gouvernements souhaitent établir un état laïque et éliminer l’influence religieuse de manière définitive. C’est un combat que mènent les sociétés occidentales depuis l’époque de la renaissance jusqu’à aujourd’hui.

Le 28 mars dernier, le gouvernement québécois a présenté son projet de loi 21 qui vient toucher le Code des professions. Le 16 juin, la loi a finalement été adoptée. Cette loi vise-t-elle réellement à améliorer la protection du public? Favorisera-t-elle l’exclusion sociale? Est-ce vraiment un véritable enjeu?

Québécoise et voilée, je reste outrée devant ces décisions. Le hijab n’est pas qu’un simple tissu. Il est d’une grande importance aux yeux de celles qui le portent et parfois même de celles qui ne le portent pas. C’est notre identité et nous voulons être libres de le porter au Québec et partout dans le monde.

Femmes libres

Contrairement à ce que plusieurs prétendent, nous sommes des femmes libres. Nous sommes libres de vouloir montrer que ce que nous désirons montrer aux gens. Nous sommes libres de nous couvrir en hijab, en jilbab ou en niqab. Nous sommes libres de le porter ou non. C’est un choix qui dépend de la personne et de son rapport avec Dieu. Pourquoi cherche-t-on à nous priver de cette liberté?

L’enseignant qui se chargera de plusieurs élèves au cours d’une année aura pour but de suivre le programme d’études qu’on lui présentera et ne cherchera pas à ce que tous les élèves deviennent comme lui. Avec un voile, une kippa, un turban ou une croix, ce sont avant tout des gens qui ont fait des années d’études sur ce domaine. Ils ont beaucoup à donner pour les générations futures. Il serait dommage de les exclure pour un élément qui définit leur identité.

Chacun de nous a un élément en sa personne qui peut influencer d’autres individus sur leurs décisions. Nous avons chacun des choses à faire valoir. Que l’on soit porteur de signes religieux ou non, nous avons de l’influence l’un sur l’autre.

Concernant les signes religieux, il est important de se renseigner sur le sujet et d’éviter de faire appel aux stéréotypes présents et de véhiculer des messages xénophobes. Nous sommes une société instruite, utilisons cet avantage afin de favoriser la paix et l’harmonie.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.